Chantier en pleine ville : quel balisage et protection obligatoire pour protéger d’éventuels dangers?

Un chantier en pleine ville doit être sécurisé afin de mettre les ouvriers et les usagers à l’abri d’éventuels dangers.  La sécurisation garantit également de meilleures conditions de travail, raison pour laquelle l’entreprise de BTP a recours au balisage de chantier. Détails à ce sujet.

Comment s’effectue le balisage ?

Le balisage d’un chantier qui a lieu en pleine ville se fait au moyen de différents types  de signalisations temporaires. La mise en place des signalisations implique une demande d’autorisation auprès de la mairie. Une fois la demande validée, le dirigeant du chantier peut organiser la mise en place des signalisations, à commencer par la signalisation d’approche. Comme son nom l’indique, cette signalisation indique aux usagers de la route qu’ils arrivent sur une zone de chantier. Cette signalisation peut être placée à 300m,  à 200m ou à 100m avant la zone selon les circonstances. Outre la signalisation d’approche, l’utilisation de signalisation de position est aussi de rigueur. Cette dernière indique aux usagers la voie à emprunter  durant toute la durée du chantier afin de limiter les risques d’accidents. Une signalisation de fin de prescription doit également être visible à la fin de la zone de travaux. Cette signalisation doit présenter la mention «  Fin des travaux ». Les différents  équipements  utilisés en balisage de chantier pour les signalisations sont disponibles en vente chez idequip.com.

Qu’en est-il des équipements des ouvriers ?

Les ouvriers qui travaillent sur le chantier doit avoir un code vestimentaire bien précis. Ils doivent porter des vêtements qui leur permettent d’être plus visibles, pour ne citer que le gilet de chantier fluorescent classe 2, le casque de chantier,  les bottes ou encore les gants. Grâce à de tels équipements, les  gens se rendent immédiatement compte de la présence d’un chantier. Les équipements doivent respecter la norme NF EN471 pour garantir une sécurité optimale.

Comment mettre en place la signalisation temporaire ?

Le balisage de chantier qui est une signalisation temporaire doit être placé sur l’accotement et non à l’intérieur de la chaussée. Toutefois, la signalisation ne doit pas gêner les piétons, raison pour laquelle il faut leur laisser au moins 0,90m de libre. Dans le cas où le trottoir est trop étroit, les panneaux peuvent être placés dans la chaussée. Cependant, le chef de chantier doit prendre en compte les particularités de la chaussée afin que la signalisation soit plus visible. Ainsi, le panneau placé dans un virage ne sera pas le même que celui installé dans un carrefour, bien qu’ils aient la même signification.

Arceaux de parking : pour quelle utilisation et quelle réglementation en ville ?
Miroirs de sécurité : puis je en faire installer un en sortant de mon domicile ?